En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 

Jusqu'à -40% sur une sélection de produits du 11 janvier au 7 février 2023 !

Jusqu'à -40% sur une sélection de produits
du 11 janvier au 7 février 2023 !

Made in France - Made in Europe
Livraison Gratuite à partir de 49€

Pourquoi mon chat pétrit-il sa couverture ?

Voilà Minou qui arrive en ronronnant prêt pour une séance de calinage. Il s’approche de vous et commence à pétrir joyeusement la couverture que vous avez sur les genoux. Après avoir effectué ce « patounage », il s’installe confortablement et s’endort tranquillement. Mais d’où vient ce comportement ? Pourquoi les chats malaxent-ils les surfaces moelleuses ? On vous dit tout dans cet article.

L’origine de ce comportement

Ce labourage en règle de sa couverture est un vrai retour à l’enfance pour votre chat. Lorsqu’il était chaton, il pétrissait le ventre autour des tétines de sa mère afin de stimuler la sécrétion de lait et de faciliter l’écoulement de celui-ci. Il peut donc se nourrir plus facilement grâce à ce massage en règle. Ce comportement infantile est instinctif, il survient dès la première heure de vie du nouveau-né. Chez le chat domestiqué adulte, il persiste quel que soit son âge et se déclenche durant les moments agréables. Le contact avec des matières douces comme une couverture, un pull ou un coussin stimule ce pétrissage. Dans le langage familier, on dit qu’il « patoune ».

Les raisons pour lesquelles un chat pétrit avec ses pattes

Plusieurs théories existent pour expliquer pourquoi les chats pétrissent les couvertures, les coussins ou les jambes de leurs propriétaires.

Les chats sont réputés pour être des animaux indépendants et peut démonstratifs. C’est certainement parce que ces animaux de compagnie s’expriment et communiquent leurs sentiments différemment. Le pétrissage, qui peut parfois être désagréable s’il est effectué sur des endroits sensibles, est l’un des moyens utilisés par votre chat pour vous montrer qu’il est heureux. Ce comportement lui étant associé aux souvenirs apaisants du contact chaud de sa mère et des tétées, il lui apporte du réconfort et du bien-être, la preuve : votre chat ronronne et ferme les yeux. Il reproduit précisément le comportement qu’il avait avec sa mère.

Ce labourage permet également à votre matou de marquer son territoire. Il dispose de glandes entre les coussinets de ses pattes antérieures qui sont stimulées lorsqu’il effectue un pétrissage. Il dépose alors les phéromones secrétées sur la surface massée, ce qui lui permet de revendiquer ce territoire auprès de ses congénères. C’est également pour cette raison que votre chat se frotte dans vos jambes ou contre le coin des murs et les meubles. Ça n’est pas pour rien qu’on dit souvent qu’on vit chez son chat ! C’est un animal territorial.

Si votre chat se sent mal à l’aise ou qu’il ressent du stress, marquer son territoire grâce à un pétrissage peut l’apaiser. Si lors d’un déménagement ou d’un voyage votre animal de compagnie présente ce comportement à de multiples reprises, aidez-le à se détendre grâce à des produits antistress. Si votre chat, qui présentait rarement ce comportement, se met soudainement à pétrir de manière fréquente et impulsive, demandez des conseils à un vétérinaire comportementaliste.

Le pétrissage peut aussi être dû à un sevrage mal réalisé ou étant survenu trop tôt chez les chatons. Dans ce cas, ce comportement est souvent accompagné d’un autre comportement infantile : le chat tète des tissus (taie d’oreillers, couverture, peluche, etc.) tout en le pétrissant avec ses pattes antérieures. S’il vous masse le ventre avec ses petites patounes, votre chat vous envoie un message fort : il vous considère comme « sa mère ». Ce geste est donc un réel signe d’affection et de bien-être.

Comment réagir ?

Lorsque votre chat vous pétrit les jambes, ses griffes qui entrent et qui sortent peuvent être désagréables. Il est important de ne pas chasser votre matou lorsqu’il a ce comportement, car il ne comprendrait pas : il ne fait pas ça pour vous faire mal, mais parce qu’il se sent bien. Si vous le faites partir systématiquement lorsqu’il vous pétrit, il risque de ne plus vouloir vous faire de câlin. C’est comme si vous rejetiez ses marques d’affection. Pour lui, c’est un comportement instinctif, il est donc difficile, voire impossible, de lui faire abandonner cette habitude.

Gardez toujours une couverture à portée de main pour la mettre sur vous lorsque votre chat arrive en ronronnant, ainsi il ne vous fera plus mal. Si votre animal ne sort pas ou qu’il vit en appartement, installez-lui plusieurs griffoirs à des endroits clés afin qu’il puisse s’user naturellement les griffes. Cela vous permettra d’éviter les petits bobos lorsque votre chat vous pétrit.

Vous pouvez couper les griffes de votre chat tous les mois afin d’éviter qu’il ne vous blesse lorsqu’il « patoune ».

Attention : durant cette opération, les griffes de votre chat ne doivent pas être coupées n’importe comment : elles sont chacune traversées par une veine. Si vous coupez celle-ci, vous risquez de faire mal à votre animal et d’entrainer une infection. De plus, si vous les coupez trop court, votre chat ne pourra plus grimper ou s’agripper et risque de se blesser en tombant. En cas de doute, demandez à votre vétérinaire de tailler les griffes de votre animal.

Pour éviter les dégâts, ne laissez pas votre chat accéder aux vêtements, aux couvertures et aux coussins auxquels vous tenez particulièrement. Ça vous évitera de mauvaises surprises.

POUR VOTRE CHAT :

-image-28225-grande
Paiement sécurisé
-image-28226-grande
Livraison sous 72h
-image-28227-grande
Service client